Quand tout me soûle

IMG_4644Il y a des jours où tout me soûle.

Il y a des jours où je chante à tue-tête Aladdin dans la voiture et rien ne pourrait m’arrêter (même pas le regard amusé des gens au feu rouge) et des jours où je zappe toutes les radios 2 fois, reviens sur CD, reviens sur FM, rezappe les radios puis finalement éteins le poste.

Il y a des jours où ça me soûle de voir des photos de chat sur Instagram (pourquoi TOUTES les blogueuses ont-elles des chats ??) et des jours où je souris devant chaque phrase chamallow des mamans que je suis.

Il y a des moments où ça me soule qu’il ne me prévienne pas s’il va rentrer plus tard ou s’il oublie de me dire qu’il ne dinera pas à la maison, et des moments ou rien de tout ça n’atteindrait mon humeur.

Il y a des jours où ça me soûle de recevoir un mail pas clair ou peu aimable et des jours où je réponds avec un smiley pour me moquer gentiment.

Il y a des jours où je ne supporte pas de voir ces mamans qui se poussent pour entrer en 1er dans l’école, j’aurais envie de leur dire à quel point elles sont ridicules avec leur poussette au 1er front, comme pour défoncer la grille ou quiconque qui se mettrait sur leur chemin, et puis il y a des jours où je reste 1 mètre derrière et je ris au fond de moi. (de toutes façons j’ai perdu ma place de 1ère maman depuis longtemps ! ;-))

Il y a des fois où je ne comprends pas pourquoi l’internet est si lent et des fois où j’en profite pour me faire un café, puis 2 et prends mon mal en patience.

Il y a des jours où j’écouterais les misères du monde entier avec une oreille compatissante et des jours ou je ne supporte pas d’entendre quelqu’un se plaindre sans véritable grande raison valable.

Il y a des fois où ça me soûle de ne pas recevoir de réponse à mes textos dans la seconde, et des fois où je mets 2 jours à répondre à quelqu’un.

Il y a des jours où je crie dès qu’ils m’agacent et ces jours là, tout m’agace : leurs manies, leurs défauts de langages, leur lenteur…, et des jours où je ris de tous ces petits défauts, que je note, photographie ou savoure, juste, parce que je sais qu’un jour, sans prévenir, ça va changer et on passera à autre chose.

Il y a des jours où ça me soûle de le laisser partir avec la trottinette : je sais que dans 35 mètres, je vais devoir le porter, lui et la trottinette et des jours où je savoure chaque seconde de sa petite tête qui s’arrête devant chaque voiture et moto et qui me dit « oiture ! toto !  »

Il y a des jours comme ça, où tout me soûle, et ces jours là, je ne les aime pas du tout, je les sens venir en plus et je me soûle moi-même d’être comme ça !

Le pire ? Des fois j’entends « maman ça me soûle ! »

;-)

IMG_4640 IMG_4643 IMG_4644 IMG_4645 IMG_4646 IMG_4647

 

 

Ce qu’on ne montre pas sur Instagram

photo*

Il y a les belles photos instagram avec tous ces beaux enfants bien habillés, qui s’amusent, des frères et soeurs qui se câlinent, des mamans qui font des gâteaux pour le goûter, des jolies chambres bien décorées et des photos de vacances qui font rêver.

L’envers du décor c’est des enfants dont les habits sont toujours souvent sali par le mouchage de nez sur la manche ou le feutre qui s’est baladé sur le t-shirt. La vérité c’est que les enfants se disputent avant et après le câlin à petite soeur / petit frère, que les mamans sont un peu épuisées aussi en ce moment et que ça crie souvent dans la maison – tiens je me demande si mes voisins entendent mes crises d’hystérie quand on est à la bourre le matin et que je presse tout le monde :-s…

L’envers du décor c’est les Playmobil qui trainent partout dans la chambre, les batées de linge qui n’en finissent plus, les papiers qui s’accumulent et le recours fréquent à chef Picard ou à mon livreur de sushis préféré. C’est aussi les vomitos en voiture (perso on y a droit quasiment à chaque trajet…) et les valises pour 5 à préparer et à essayer de caser dans le coffre…

Je pourrais aussi poster des photos de mon réveil toutes les 2h la nuit ou de la salle d’attente du pédiatre et des urgences pédiatriques, mais c’est moins beau ;)

Parce que Superwoman n’existe pas, Instagram c’est pas la vraie vie, mais on aime parce que ça fait envie, ça met en beauté tous les petits moments de bonheur de la vraie vie. Parce qu’on a envie de se souvenir seulement des belles choses et que c’est une belle manière de positiver et d’insuffler un peu d’énergie aux autres.

La bonne nouvelle c’est que c’est vendredi, et qu’on va tous souffler un peu.

*photo prise un soir de novembre, en mode « mais je veux qu’il arrive maintenant le père noeeelllllleeeeeeee », jamais publiée sur Instagram jusque là ;)