Abonnée aux Urgences

IMG_5517 (1)Les Urgences. La 1ère fois que j’ai entendu ce mot – j’veux dire pour un de mes enfants – j’ai eu envie de pleurer. Je m’en souviens comme si c’était hier, je devais partir au concert des Enfoirés… « faudrait aller aux urgences madame », les mots de cet urgentiste venu pour une « simple gastro » résonnent encore. Je l’ai pas appelé pour qu’il me dise ça ! je voulais juste qu’il nous prescrive le bon médicament et hop ! Mais non, il fallait surveiller. « Elle est peut-être déshydratée »  Sauf que pour moi Urgences = Hôpital = grave. Au final on y restés plusieurs jours et, avec le recul, je pense que je préfère être passée par cette case finalement si rassurante : avoir un médecin à portée de main…le grand luxe au fond ! D’ailleurs, depuis que j’ai des enfants, je regrette de ne pas être sage-femme, infirmière, pédiatre et chirurgien pédiatrique en même temps.

Maintenant c’est différent. Maintenant je suis forte j’ai l’habitude. De nuit, de jour, à Paris, ou ailleurs. D’ailleurs on devrait nous donner un pass vip genre avec un thé à l’arrivée ou au moins un billet coupe-file. Carnet de santé – Carte vitale/ salle d’attente / infirmière / re salle d’attente / médecin / re re salle d’attente et puis après…ça dépend. Soit on rentre avec l’ordonnance Soit on fait d’autres examens.

C’est qu’avec 3 enfants, depuis 5 ans, on y est allés aux urgences ! une brûlure au 3ème degré, 3 fois 2 points de suture en 2 ans (avec en prime, rechute sur les fils fraichement retirés…), une bronchiolite à moins de 3 mois, une vilaine gastro, un bouton bizarre un peu infecté, et puis pas plus tard qu’hier, nouvelle chute : la lèvre qui saigne un peu fort. Mais cette fois on a innové, on a testé la colle. Ca pique un peu mais c’est moins impressionnant que les points.

Maintenant je reconnais les parents qui viennent pour la 1ère fois aux urgences, ou ceux qui viennent systématiquement, juste pour une consultation. Je reconnais ceux qui sont inquiets, ceux qui ont l’air d’avoir l’habitude, ceux qui ont tout prévu : le chargeur de tél, la pom’pote, la couche et la recharge de lait.

Maintenant je reconnais les médecins qui vont me faire encore plus culpabiliser que je ne suis déjà :

« Il a quel âge son petit frère ? hein ?? 3 mois ? et vous l’emmenez ici ? c’est pas un endroit pour les bébés y a plein de microbes dans un hôpital !

Ah oui et donc je fais quoi je le laisse dans la voiture ?? c****sse ! » ou encore et ceux qui vont me réconforter – surtout quand vous avez votre fils qui a choisi de faire un spasme du sanglot et qui s’évanouit pendant qu’on lui charcute le pied :

« c’est bien vous avez bien réagi, j’admire votre calme ! »

Oui : dans ces moments là, on a besoin de ce genre de remarque, vraie ou fausse on s’en fout on veut juste pas qu’on nous rappelle qu’on est une mauvaise mère normale, qui ne peut pas avoir les yeux partout et tenir ses enfants en laisse.

Alors voilà, les urgences on connait. Depuis que je suis mère, je suis abonnée aux Urgences. Même plus peur. Maintenant je reconnais presque quand il faut y aller en courant ou si j’ai le temps de finir mon café avant de partir (rapport au pass vip toussa toussa…) Mais au fond, j’ai de la chance, ça n’a jamais été trop grave…Merci mon étoile.

Sur ce, je vais aller préparer ma trousse de secours spécial tour du monde et réviser mes gestes de 1er secours ;-)

IMG_5508 (1) IMG_5510 (1) IMG_5517 (1)

Les photos ? rien à voir avec l’article, juste un soir normal, à la crèche après l’école et qu’ils n’arrivent pas à partir… ;-)

 

Publicités

5 réflexions sur “Abonnée aux Urgences

  1. J’ai beaucoup aimé ton article !
    Je n’ai jamais eu besoin d’aller aux urgences (je touche du bois), mais quand elle joue dehors je laisse ma fille courir librement et parfois elle tombe et s’écorche… Du coup, je passe pour la mauvaise mère au parc… (faut dire que je n’accoure pas complètement paniquée vers ma fille !) Mais finalement quand les enfants des autres se blessent, je suis aussi la seule avec du désinfectant et des pansements !!!
    Ça ne sert à rien de les mettre dans une bulle, mais il faut savoir réagir !!!
    PS : Quelle super aventure vous offrez à vos enfants avec ce tour du monde !!!!

    • Merci pour ton commentaire ! Ça fait du bien de lire qu’on est pas seules à ne pas courir a la moindre chute au parc ;-).

  2. Pingback: Préparer le tour du monde // Sélection lectures | Je suis une vraie maman

  3. Je suis justement infirmière urgentiste, aux urgences pédiatriques principalement. Et j’avoue qu’on a tous les genres de parents: les calmes, les stressés, ceux qui viennent dès que leur enfant renifle ou ceux qui au contraire ne viennent pas assez vite… Bref, il n’y a pas une compétition de bon ou mauvais parents, juste des parents.

    Pour le moment, je suis enceinte et je ne sais pas du tout comment je serai avec mon futur enfant… Du coup, contrairement à toi, j’aimerais ne pas avoir de connaissance en secourisme, pédiatrie, … parce que du coup, j’envisage toujours le pire! Ce qui n’est pas forcément de tout repos ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s